Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Yamato - Saint Boniface

qqqq.jpg
Dîner : 11h30-14h et 18h30-21h00 tous les jours sauf le lundi. 13 € pour un plat très copieux, 25 € pour entrée-plat-boisson japonaise.
 
Cuisine : ★★★☆☆
 
Ambiance : ★★★★☆
 
11 Rue Francart, 1050 Ixelles (carte)
+32 2 502 2893 (inutile on ne réserve pas)
awaw.jpg
● Au Yamato on ne réserve pas. On fait la queue. Et on ne paie pas simplement son repas, on le mérite.
 
● Une vraie cuisine japonaise de tous les jours : Ni sushis ni maki mais gyoza, riz, soupe, soja, porc pané...
 
● Les gyoza, raviolis cuits à la vapeur, sont divins
 
● En tout et pour tout 14 places disponibles, au comptoir autour des cuisiniers
 
● Dépaysant
 
● L'attente assis sur des banquettes ou debout. Mangas et BD à votre disposition
 
● Portions plus que généreuses pour des plats à 13 € très bons mais interminables
 
● Inutile d'y aller si vous êtes pressés ou nombreux : idéal pour une ou deux personnes
 
● Avoir un bon livre sur soi peut être une solution
 
● Ne pas s'éterniser une fois le repas fini : d'autres attendent votre place!
 
● Demander en arrivant qui est la personne devant vous (pour rendre plus civile l'attente affamée)
 
● L'attente mise en scène et votre repas sacralisé
 

En bref : Le repas typique japonais est bon, sans vraiment justifier l'attente, perverse en plus d’être longue. Et pourtant, la file du Yamato ne désemplit pas. Car c'est l'attente, qui inconsciemment ou savamment orchestrée, donne au repas sa saveur. Pour commencer vous ne saurez jamais exactement qui est avant vous, ou dans quel ordre. Tout en restant poli alors que votre faim s’accroît, il faut redoubler de feinte courtoisie et montrer les crocs aimablement pour asseoir votre rang (dans la file). Debout dans le passage, puis assis sur une banquette tels des courtisans, vous serez récompensés lorsque vous monterez la marche menant au comptoir au milieu du minuscule restaurant. Vous prendrez place en rang serré face aux cuisiniers devant vous, les autres prétendants jaloux dans votre dos. Chaque bouchée de gyoza et chaque gorgée de bière japonaise ou de saké revêtiront alors une saveur subtile, exceptionnelle et insoupçonnée, sans doute celle du privilège.

Notre expérience : Nous y sommes allés déjà deux fois, et nous recommencerons probablement malgré l'attente longue et pénible moralement (bon, j'exagère un peu). Car il ne s'agit pas d'un restaurant mais d'un autel où la nourriture est sacralisée. Cela dit, nous n'avons pas testé en semaine ni dès l'ouverture à 18h30. L'attente en moins, il s'agirait plus simplement d'un très bon restaurant typiquement japonais, avec des portions plus que généreuses pour des prix assez modestes et un service rapide une fois la commande passée. Presque un fast food. Mais un peu magique.

Commentaires

  • oui ce n'est pas la cuisine "kaiseki" gastronomique du Japon mais plutôt celle d'une izakaya. Un etablissement typique qui s'adresserait au Japon aux salarymen, employés de bureau afin de se retrouver entre collégues autour d'un repas très simple et un verre (voir beaucoup) de saké. Ici l'usage n'est pas le même. On doit manger et degagé aussitôt. L'endroit est fameux pour sa soupe ramen. Cher lecteur pour avoir cherché au Japon même je pense que la soupe ramen là n'a pas son egal. Bien à toi Yan

  • C'est drôle j'ai retrouvé un commentaire que j'avais écrit sur un autre site à propos de ce restaurant. On fait apparemment du copier coller soit. J'ajouterai qu'il s'agit d'un izakaya fast food. Un type d'établissement qui n'existe pas réellement au Japon je pense. Ce n'est pas un endroit pour s'attarder en buvant et le choix de plats est extrêmement limité. Il n'y a pas de repas sacralisé (n'importe quoi comme commentaire principale) non plus. Il fait une chose très bien point barre. C'est la soupe ramen avec une nouveauté (inexistant au Japon). Le porc pané coupé en lamelles plongé directement dans la soupe ou mieux déposé sur surface. Bien qu'on a toujours attendu (ça fait plus de 20 ans que ça existe) aujourd'hui l'arrivée des bobos à la place St Boniface a aggravé la situation. Il fait partie de rares restos Bruxellois où on fait la file avant l'ouverture même.

  • Étonnant ce dernier commentaire, qui nous accuse simultanément d'écrire n'importe quoi, et de copier-coller un autre texte... Donnez-nous au moins vos sources, que nous puissions profiter de vos lumières!

  • Bonsoir,
    Habitué du Yamato de la première heure (j'étais là à l'inauguration), la fermeture après 27 années de loyaux services a été un coup dur au moral.

    Néanmoins l'avenir est plus radieux depuis qu'il a rouvert hier soir (21 janvier 2016), et en plus les horaires sont plus tolérants: 11:30-14:00; 18:30-21:00 et ouvert même le dimanche (fermé lundi) !!!

  • Merci pour l'info!!! Une excellente nouvelle, il nous faudra retourner tester!

Les commentaires sont fermés.