Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Yamayu Santatsu

    photo.jpg

    Déjeuner, dîner : ouvert tous les jours pour le déjeuner et le dîner (sauf le lundi et le dimanche midi) . Entre 15€ et 35€ par personne, intéressante formule lunch le midi.

    Cuisine : ★★★☆☆

    Ambiance : ★★☆☆
     
    Chaussée d'Ixelles, 141
    1050 Bruxelles
    Tél. : +32.(0)2.513.53.12
     2.jpg

    3.jpg

     Un Japonais très japonais, avec une patronne japonaise, des Japonais en cuisine, des Japonais en salle, des Japonais attablés... 

    ● Spécialité : l'anguille. Délicieuse en effet, en maki comme grillée.

    ● Service chaotique. Vos plats arrivent lorsqu'ils sont prêts, parfois très vite, parfois tardivement, parfois jamais. Pour éviter de manger à tour de rôle, mieux vaut partager!

    Ni meilleur ni moins bon que d'autres resto japonais sur Bruxelles, mais une diversité de choix imbattable! Sushis et makis en tous genres, mais aussi une grande variété de beignets, de plats vinaigrés, de gyozas, de grillades, et même des huitres panées! 

     Grand, bruyant, toujours bondé même le dimanche soir, authentique? Sûrement! 

    ● Ce qui pourrait se rapprocher le plus selon nous du Japon bien que nous n'y sommes jamais allés! Du coup c'est bon, convivial mais le décor est un peu froid et la facade carrelage peu accueillante, mais il ne faut pas s'y fier...

    ● Formule lunch très attractive le midi

    ● Salle privée avec une table ronde de 6/8personnes à l'étage

    ● Réservation conseillée (ou dites au moins que vous l'avez fait)

     

    Notre expérience: Deux fois, deux dimanches soirs, bondé, service approximatif, très bon, sauf les gyozas. Par comparaison c'est un peu moins bon qu'un Yamato, mais tout aussi charmant, avec un choix incroyable. 

    En bref: Très bon. Le service, en théorie discutable, participe au charme de ce restaurant où l'on a l'impression de déranger quand on arrive, avec une patronne qui prend les commandes d'un air agacé, où vos plats arrivent n'importe quand, et où en plus de bien manger, on se sent bien. 

     

    1.jpg

  • L'ancienne poissonnerie

     

    Immagine.png

    Déjeuner, dîner : Toute la semaine midi et soir, fermé le samedi midi et le dimanche. Compter entre 30 euros et 60 euros par personne.

    Cuisine : ★★★☆☆
     
    Ambiance : ★★★★☆
     
    65 rue du Trône, 1050 Ixelles (carte)
    Tél. : +32.(0)2.502.75.05
    Fax : +32.(0)2.345.69.05
    http://www.anciennepoissonnerie.be/
    rrr.png

    Tout est très beau, de la façade art nouveau jusqu'aux assiettes, en passant par la scène de pêche en céramique.

    ● Tout est bon: la mozarella, les calamari e scampi grillés, le poisson forcément... servi avec beaucoup de classe.

    ● Carte des vins minutieusement constituée et poétiquement renseignée.

    ● Peut-etre une légère inclination à en faire un peu trop côté folklore local.

    ● Dans ce restaurant on prendrait même goût au sabaillon, servi avec fraises et poivre noir. Cependant gard à la tarte au citron meringuée. Très bonne certes, mais faite maison, vraiment?

    ● Tout est vraiment très beau. Dans ce restaurant le plaisir des yeux devance presque celui des papilles.

    ● Tout est un peu cher aussi... Comptez bien 100 euros pour un dîner à deux (antipasti, secondi primi, dessert et vin).

    ● Tout est merveilleusement beau. Tout est aussi très bon mais rien n'est exceptionnel.

    ● On mangerait meilleure pêche dans des restaurants de Rome pour deux fois moins cher...

     

    Notre expérience: Dîner à deux, agréable, magnifique, bon et cher. A refaire si on ne peut pas se payer de weekend en Italie!

    En bref: A faire au moins une fois ne serait-ce que pour le cadre. La peche est au reste agréablement préparée, les vins sont très bons, les antipasti aussi... Pour les nostalgiques de Rome ayant un certain budget cependant!

     

  • Comics Café

    1.JPG

    Déjeuner, dîner : Ouvert tous les jours, service de midi à minuit non stop.

    Cuisine : ☆☆☆

    Ambiance : ★★☆☆☆
     
    Place du Grand Sablon,8
    1000 Bruxelles
    Tél. : +32.(0)2.513.13.23

    2.jpg

    5.jpg

    3.jpg

     Une belle déco BDs, avec des Tintins dans toutes les langues, des tableaux reprenant toutes les BDs, le motif lunaire redondant, une statue grandeur nature et commandée par Hergé à l'entrée.

     Sans grande surprise pour cet attrape-touristes, plutôt quelquonque.

    ● Assez pratique pour un groupe de 80 personnes qui n'aurait pas réservé (sans blague).

    ● Etranges dissonnances dans ce lieu à l'ambiance enlevée, qui semble hésiter entre la brasserie populaire avec ses nappes à carreau et ses plats grand public, et le resto branchouille avec serveurs prouts-prouts et musique de circonstance.  

    ● Heureusement la cuisine mettra tout le monde d'accord : c'est nul.

    ● L'avantage, c'est tout de même de pouvoir se payer un repas abordable sur la place des sablons.

    ● Cuisine américano-belge: bagels, burgers Popeye ou Obelix, chicken ou veggi, quelques classiques belges: chicons, carbonnade, vol au vent... ou plus classiquement des salades, des viandes et poissons et un menu enfant à 12euros.

    ● côté burgers, c'est plutôt pas bon : mélange vraiment douteux entre saumon fumé et saumon grillé pour le Popeye, simple multiplication par deux des ingrédients pour l'Obélix, petit charme goret pour le Double cheese bacon.

    ● Ambiance assez froide, peut être en grande partie due à sa nouveauté pour le moment

    ● Très grand avec 150 places, et très vide aussi. Espace BD d'une grandeur surprenante. Mais un peu décevant également, entre la librairie spécialisée et la boutique cadeaux pour les touristes. 

    ● Milkshake complètement nul, épais comme un yaourt passé au congel et impossible à boire (pour ne pas parler du goût)

    En bref:  Belle déco BDs, librairie relativement bien fournie mais burgers décevants voire écoeurants et indigestes. Nous n'y reviendrons que sans autre perspective à 15 sous la pluie (ça peut toujours dépanner).

    Notre expérience: Alléchés tant par les BDs que par les burgers, le lieu semblait pouvoir plaire. C'est beau, c'est neuf, il y a pas mal de BDs, mais c'est pour l'instant sans âme et froid, sentant clairement le lieu conçu sur mesure pour les groupes touristiques. On peut bien reconnaitre à l'inventeur du lieu d'avoir trouvé une niche à exploiter dans une capitale de la BD sans haut-lieu satisfaisant de la BD. Pour mêler lecture et repas on préferera sans hésitation  Cook and Book  ou Filigrammes, et pour un hamburger on s'orientera plutôt vers Ellis, Balmoral ou Cool Bun à la limite.

    9.jpg

  • Amor Amor

    coucou.PNG

    Déjeuner, dîner : Ouvert pour le déjeuner du lundi au vendredi et pour le dîner le jeudi, vendredi et samedi. Fermé le dimanche. Comptez une vingtaine d'euros le plat, environ 30 euros par personne pour plat/dessert/boisson (sans compter le vin)

    Cuisine : ★★★☆☆
     
    Ambiance : ★★☆☆☆
     
    Rue du Trône,59
    1050 Ixelles
    Tél. : +32.(0)2.511.80.33
    2.JPG

    3.JPG

     

     Minuscule! 2 cuisiniers/serveurs, 16 places, 30 mètres carrés cuisine comprise! Cuisine et salle sont d'ailleurs dans la même pièce!

    ● Intime, douillet, charmant! L'athomsphère confinée, les étagères surchargées de bouteilles, les bonnes effluves de viande cuite et de poisson grillé à deux mètres, la carte minimaliste... Bref, un charme indéniable.

    ● Carte minimaliste : seulement quelques plats italiens et pâtes quasi-absentes

    ● Etrange impression d'êtré un étranger pas vraiment le bienvenu. Dans cette cantine où la poignée d'habitués se connaissent et tutoient le Chef, on s'est un peu sentis des étrangers, notamment lorsque les tables connexes ont révélé l'existence de plats sur mesure et secrets, particulièrement apétissants, apparemment réservés aux habitués. Pour prendre son pied à amor amor, il faut apparemment y faire son trou!

    ● Il est préférable d'avoir un peu de temps devant soi pour réellement profiter du repas.

    ● Impression, peut-être fausse, qu'ici le Chef ne prend pas commande mais prépare et sert les plats selon son envie et son inspiration.

    ● Service poli, aimable, souriant. Mais au fond, on sent bien qu'on les emmerde! Etrange et pas vraiment agréable sensation.

    ● C'est assez fin et délicat, mais pas parfaitement cuit : poisson encore cru en son centre, viande trop cuite, tiramisu aux speculos servi sans passage au frais... Vu le charme feutré et l'ambiance secrète du lieu, on se serait attendu à quelques tours de magie culinaire. Bof.

    ●  Un peu cher.

    ● Nous n'avons pas goûté les vins, choisis sur le volet de la Hongrie à la Rioja, et qui contribuent au charme de l'enseigne que nous n'avons définitivement pas goûté!

     

    En bref:  Un autre italien du quartier européen mais pas notre préféré. C'est bon, un peu cher sans doute, pas aussi bon qu'on l'aurait attendu, mais ça reste bien. C'est la sensation d'être mal accueilli et pas vraiment désiré qui nous est un peu restée en travers de la gorge, en plus de la viande trop cuite et du poisson trop cru. La cuisine est donc très au-dessus de Positano, et d'autres italiens de notre connaissance mais nous continuerons de privilégier la Mamma ou Poivre et Sel! Un certain charme cependant, que nous avons manqués puisque le concept "d'habitué" semble être porté à son parxysme sous cette petite enseigne aux effluves si proches et appétissantes. 

    Notre expérience: Décevante. De plus, on nous a servi deux osso bucos avant même que nous passions commande! Le serveur irrité refusa de nous croire, et reprit nos plats pour les servir sous nos yeux à deux messieurs qui n'avaient rien demandé, mais qui au mot "cadeau" semblèrent trouver leur compte. Les sourires amusés des habitués semblaient suggérer que ce genre d'aventures arrive de temps à autre.

     

    9.JPG