Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Au grand forestier

Déjeuner et dîner: Cuisine ouverte tous les jours non-stop de 12h à 23h. Jardin et terrasse chauffée ouverte toute l’année. Réservations à partir de 6 et jusqu’ à 15 personnes. Comptez entre 30€ et 60€ par personne.

Cuisine : ★★

Ambiance : ★★
 

2 Avenue du Grand Forestier,
1170 Watermael Boitsfort
Tél : 02/672 57 79
info@augrandforestier.be
www.augrandforestier.be

● A l'orée de la forêt de Soignes, Au Grand Forestier est le nouveau joyau de la famille Niels, qui a marqué l'histoire de la gastronomie belge au siècle dernier. Au Grand Forestier se définit comme une brasserie de luxe, réplique sylvestre du Vieux Saint-Martin, icône des Sablons.

● Vous trouverez tout ce que l'on peut attendre d'une brasserie de haut standing : une cuisine simple mais parfaitement maitrisée, uniquement à partir de produits artisanaux, frais et de qualité. Et, si l'on en croit les patrons, toujours, absolument toujours des produits d'origine belge : du steak au persil et du sol au plafond, en passant par les œuvres d'art exposées dans le jardin et sur les murs.

Et donc nécessairement : des prix élevés. Comptez autour de 20€ pour une entrée (toasts aux champignons, frisée aux lardons, salade de poulet fermier - mayonnaise - salade de crevettes grises d’Ostende...), et entre 20€ et 30€ pour le plat principal (poissons à la plancha, vol au vent, foie de Veau grillé à l’anglaise, viandes grillées...).

● Sur la carte, toujours dans l'esprit brasserie, vous trouverez 5-6 suggestions qui varient tous les mois (rognons de Veau sauce moutarde, lotte sauvage à la plancha, fish and chips...).

● Un cadre verdoyant, qui a l'inconvénient d'être éloigné du centre et l'avantage de vous offrir un grand bol d'air. 

● Une mythique recette d'Américain, qui traverse les âges, les générations et les cuisines dans un secret jalousement partagé par la famille Niels.

Des frites succulentes, qui n'ont rien à envier aux friteries bruxelloises les plus réputées.

● Une très bonne mousse au chocolat dont nous avons promis de ne pas révéler le secret.

● Un service attentif et un patron aux abois distribuant sourires et mots aimables aux clients qui donnent l'impression d'être de vieilles connaissances.

● Une cuisine ouverte tous les jours non-stop de midi à 23h! Idéal pour ceux qui vivent en décalé.

 

En bref : Quelques innovations et suggestions variant en fonction des saisons, mais d'abord et surtout une carte immuable, fière de ses spécialités belges. Il s'agit d'un restaurant d'habitués aisés, surtout francophones, où l'on vient chercher sa madeleine de Proust, pour reprendre l'expression d'une de nos convives.
 
Notre expérience : Il a un peu trahi l'esprit de ce blog en répondant à une invitation alors que je n'étais pas disponible. Mais l'ingrat ne regrette rien : ni les 45 minutes de bus à l'aller puis au retour pour se rendre sur place, l'américain, choisi sur les conseils de son hôte, alors qu'il n'est pas un très grand fan en temps normal, les frites, absolument divines, la mousse au chocolat, délicieuse, et encore moins les convives de marque! (Madame / Monsieur, Youpiwine, et un réputé chroniqueur-cuisinier-blogger-citoyen). Il a beaucoup apprécié, tout comme Lola ou Park Side. Il est peu probable que nous y retournions souvent, pour des raisons pratiques, et parce que cela reste un peu cher pour nous, mais je compte bien me faire mon propre avis lors d'un prochain week-end ensoleillé!
 

Les commentaires sont fermés.